Quand l’antibilinguisme est élevé en politique gouvernementale

Ce qui donne froid au dos est le fait que les gouvernements, qui devraient pourtant protéger les droits des citoyens, deviennent les nouvelles figures de proue de l’antibilinguisme.

Alors que le bilinguisme institutionnel est problématique au Québec, il est vital au Canada. Les francophones font parfois frais de gouvernements moins ouverts à l’essor du français et aux droits linguistiques.

Pour les francophones en milieu minoritaire au Canada, le bilinguisme institutionnel est un rempart pour la défense des droits linguistiques. Est-ce que les gouvernements provinciaux, ayant une importante minorité francophone, s’acquittent pleinement de leurs responsabilités en la matière? L’encadrement gouvernemental est-il à la hauteur du respect que l’on doit à chaque citoyen francophone?

En contexte canadien, certaines juridictions réussissent mieux que d’autres à créer un espace public pour la langue minoritaire. Alors que l’État québécois protège fièrement la langue française, ce n’est pas forcément le cas pour d’autres juridictions.

Continuer la lecture de Quand l’antibilinguisme est élevé en politique gouvernementale

La femme acadienne à l’ombre d’Évangéline

Cette image « traditionnelle », pure et passive, que l’on a attribuée à Évangéline ne peut être dissociée d’une vision de l’histoire racontée principalement par les hommes.

Il ne fait nul doute que le mythe fondateur de l’Acadie trouve son origine dans le célèbre poème de Longfellow Evangeline: A Tale of Acadie publié en 1847. Le succès, largement assuré par l’admiration du public américain, ne passe pas inaperçu en Acadie des Maritimes. Un réveil, ou ce qui fut désigné comme la Renaissance acadienne, s’ensuit et culmine dans une série de conventions nationales où les symboles nationaux sont entérinés par les Acadiens.

Continuer la lecture de La femme acadienne à l’ombre d’Évangéline

Culpabilité et mobilité des francophones du Canada

À l’ère des technologies et du virtuel, l’attachement au territoire ou aux régions souches doit s’accommoder des identités modernes fluides.

Au regard des petites communautés francophones du Canada, chaque geste identitaire a une valeur plus grande qu’en milieu majoritaire. Le contexte minoritaire balise la vie des individus et l’éventail des choix qui s’offrent à eux pour s’épanouir. Le francophone minoritaire est souvent tiraillé entre la réalisation de soi et la contribution à la vitalité de sa communauté.

Pourtant, les choix personnels ou égoïstes ne sont pas tous ou toujours délétères pour la communauté. Pourquoi donc culpabiliser le minoritaire?

Continuer la lecture de Culpabilité et mobilité des francophones du Canada

La constellation francophonie

Comment pouvons-nous décrire toute la complexité et la richesse de la grande solidarité francophone canadienne ?

Les géographes ont été les premiers à donner des représentations de la francophonie en formes et images. Il y a eu l’image de la ceinture bilingue (ou le « bilingual belt »). Ensuite, feu Dean Louder et Eric Waddell ont proposé l’image de l’archipel, rappelant les références à la mer anglophone. Le Centre de la francophonie des Amériques, par l’une de ses initiatives phares, nommée Constellation francophone, a trouvé l’image emblématique qui nous représente : la constellation Francophonie!

La francophonie canadienne est une constellation. Visualisez : des villes-étoiles plus brillantes les unes des autres, reliées entres elles par des faisceaux ou corridors.

Continuer la lecture de La constellation francophonie