L’Acadie: la mer, l’amère, la mère

L’Acadie, la mer

Qui nous avale

Nous recrache

Se cache au fond

Qui nourrit, donne vie

.

Des flux, des flots

Qui bercent.

Averses

Ah, vers ce

Large, on largue

Les amarres. Amers

.

L’Acadie, l’amère

Goûte sûre, pour sûr

L’amertume. La mer tu me

Mets dans tous mes états

Sans lois, ni état

.

L’Acadie

Un nid sans pays

Frontières

Frondes d’hier

À aujourd’hui

Aigrie, vieillie

.

L’Acadie, la mère

Ma mère, la terre

Entière et fière

Nourricière, guerrière

Mémère, nous berce

Ses vers se versent

Prélassent, délaissent

Le poids d’hier.

.

Réveil

L’esprit s’éveille

L’histoire renaît

On sait qui on est

La mémoire allume

La masse s’assume

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s